Saleh Kebzabo

« Déby est à la recherche de toutes les situations qu’il peut exploiter à son avantage personnel»

De retour au pays après l’entrée de l’Union nationale pour le développement et le renouveau (Undr) dans l’international socialiste comme membre de plein droit, son président Saleh Kebzabo a accordé un entretien à votre hebdomadaire.

Entretien réalisé par Oscar Djinan

Le Visionnaire. Du 2 au 4 mars dernier, vous avez pris part au 25ème congrès à l’international socialisme en Colombie au cours de laquelle votre parti est admis comme membre de réseau mondial. En plus de cette consécration, que peut-on retenir de cette rencontre et de votre tournée européenne?

Saleh Kebzabo. Le 25ème  congrès a consacré l’adhésion comme membre de plein droit de notre parti qui était déjà en lice dans les couloirs depuis 4 ou 5 ans. C’est une prouesse parce que il y a ceux qui attendent depuis plus de 10 ans cette reconnaissance internationale qui donne plus de visibilité au parti, de part  ses relations extérieures, et plus de responsabilités dans les actes posés. Et plus de solidarité à l’intérieur comme à l’extérieur. C’est un peu dans ce cadre que le séjour Européen s’est passé, puisque les rencontres avec les partis amis qui sont aussi membres de l’international se sont passées de manière structurée et plus approfondie. C’est ce que nous avons fait à Paris et à Berlin. Nous avons visité aussi les capitales européennes dans le cadre normal des activités du parti. Ces rencontres permettent d’échanger des informations, et dans les échanges nous avons montré notre position par rapport aux comportements des uns et des autres sur la situation au Tchad. Nous avons discuté de la façon très libre, et nous disons que c’est la meilleure manière  de faire passer un message. En Allemagne comme c’est pour la première que j’y étais, j’ai eu aussi l’opportunité de rencontrer la diaspora Africaine et Tchadienne vivant en Allemagne, nous avons discuté pendant 2 heures d’horloge, sur les situations du Tchad et en Allemagne. Notre séjour a été bénéfique, et nous sommes revenus au Tchad ragaillardis au vu de toutes ces rencontres et tous ces voyages.

Combien de partis politique en Afrique, sont dans l’international socialiste ?

L’international socialiste est un mouvement international qui comprend environ 150 partis politiques d’obédience socialiste ou social démocrate, c’est l’un des plus anciens mouvements politiques qui a une grande réputation internationale et qui a des relations avec les nations unies. C’est une organisation importante.  En Afrique il doit avoir entre 20 ou 25 partis. Je n’ai pas la comptabilité exacte, mais si vous prenez les pays lusophones, leurs partis politiques sont pratiquement tous dans le mouvement.

Lors de son passage au Tchad, Marine Le Pen a indiqué que l’Undr est un parti minoritaire, et que les socialistes ont du mal avec le concept du respect de la  démocratie. Que dites-vous ?

Vous savez que Mme Le Pen est très forte en polémique. C’est l’un des héritages qu’elle a  de son père qui est un grand polémiste. Je voulais être un peu didactique avec vos lecteurs pour qu’ils comprennent notre position. J’ai la chance à mon âge d’avoir accumulé un certains nombres d’expériences, de connaissances et des relations, et j’ai donc  connu la France  contemporaine disons de ces 40 dernières années. Le phénomène de l’extrême droite n’est pas une invention Française et ce n’est pas une invention récente. L’apartheid est une forme de pensée raciste blanc anti noir et le concepteur s’appelle Hendrik Verwoerd qui a conçu cela pour marginaliser les noirs. Et en France le doyen de l’extrême droite s’appelle Jean Louis Vignoko. C’est lui qui était l’un des théoriciens connu pour l’extrême droite en France. Et la classification politique en France, gauche, extrême gauche, centre, centre gauche, centre droite, la droite, droite modérée, jusqu'à la droite extrémiste. Donc si vous voyez toutes ces panoplies, le Front national est situé à l’extrême droite de la droite donc le plus raciste, le plus xénophobe sur la scène politique française et ils ont bâti leur politique dessus, un racisme anti noir et anti arabe. Voilà comment Jean Louis Vignoko a bâti donc la politique de cette extrême droite suivi par Jean Marie Le Pen qui a plus formalisé et structuré dans un parti plus offensif en la matière qui vilipendait les noirs de façon claire. Qui demandait le renvoi des noirs et arabes de France. Puis sa fille dans cette situation de quasi parricide vis-à-vis de son père a hérité du Front national « modernisée ». Mais le concept et la philosophie restent toujours le même. C’est un parti raciste. Pour elle tout le problème de la France vient des étrangers. C’est ainsi que nous avons dit qu’un pays comme le Tchad ne peut ouvrir ses portes à des gens qui sont racistes comme Le Pen, c’est pour cela que l’Undr s’est prononcée contre. Mais malheureusement les autorités ont autre vision des choses à courte vue avec des rendements immédiats pensant qu’elle a la chance d’être élu. Ce dont où je doute fortement, et que je ne souhaite pas d’ailleurs pour la France et pour le monde. En bonne polémiste qu’elle est, elle confond sondage et situation réelle. Le Front national n’est pas le premier parti de la France, on mesure la taille d’un parti politique avec le nombre de ces députés à l’Assemblée nationale. Je crois qu’elle n’en a qu’un seul qui est d’ailleurs sa nièce ou sa cousine. Elle a un parti minoritaire en France. Comme elle confond sondage avec la réalité, c’est ce que lui donne le zèle de penser qu’elle serait la prochaine présidente de la France. Et c’est peut être ce qui lui fait dire que l’Undr est un parti minoritaire au Tchad. Non ! l’Undr est véritablement le parti de l’opposition le plus important au Tchad, parce qu’il a un plus grand nombre des  députés à l’Assemblée nationale. Il faut qu’elle respecte nos lois aussi avant de raconter n’importe quoi. Je déplore que le président Deby lui a déroulé le tapis rouge, et comme Deby est un joueur de poker politique, il est à la recherche de toute la situation qu’il peut exploiter à son avantage personnel, pensant effectivement que Marine Le Pen peut être élu. Elle ne sera pas élue. Disant que les socialistes n’ont pas du respect c’est de bonne guerre, elle a le verbe facile quand il s’agit de délivrer des messages comme cela. Les socialistes dans le monde sont une composante politique très respectable par ce que ce sont des gens qui sont à coté du peuple et de la population, respectant la population, les droits sociaux. Luttant pour plus d’aisance économique et financière. Elle ne pouvait pas s’attaquer aux socialistes pour raconter ces histoires, ce sont des discours politiciens qui sont pour elle valable en France, mais pas ici.